RPG Equin
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Eléonore L. Perceval

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

► Messages : 126
► Date d'inscription : 18/10/2011


MessageSujet: Eléonore L. Perceval   Mar 11 Juin - 10:09




PERCEVAL Éléonore Lumière

Profil rapide.

► Lieu et date de naissance: Paris, le 20 juin 1992
► Âge: 20 ans ► Origine(s)100% française, du pur jus! ► Surnom(s): Élo, Lonore, Léo... ► Particularités: Aucune, elle n'a même pas les oreilles percées. ► Rêve: Se libérer de la pression familiale ► Statut: Fiancée par la naissance, mais refuse ce mariage arrangé et se considère célibataire. ► Orientation sexuelle: Hétéro ► Cheval: propriétaire ► Section: Compétition ► Célébrité sur l'avatar: Candice Accola
Blind test.

► Discipline favorite: Horse-Ball ► Race préférée: Sheykh Obeyd ► Niveau d'équitation: Très bon, elle monte depuis qu'elle a 6 ans et elle a travaillé dans le milieu équestre pendant deux ans. Elle a l'habitude des jeunes chevaux et de chevaux non-travaillés/cassés. ► Qu'est-ce que doit avoir un bon cavalier selon vous ? De la patience et de la compréhension. Éduquer un cheval ressemble beaucoup à éduquer un enfant, il faut donc toutes les qualités des parents: savoir faire confiance, savoir relâcher la pression au bon moment, tout en gardant une vigilance attentive pour éviter l'accident. La priorité n'est pas que le cheval fasse ce que vous voulez, mais qu'il vous respecte. ► Que pensez vous de l'équitation ? C'est une discipline qui enseigne beaucoup, grâce au dialogue avec l'animal et le rapprochement entre une proie et un prédateur. Elle permet d'apprendre à garder sa place et à prendre soin d'un autre que soi-même.


We all have our own story to tell.

Bonjour. Je m'appelle Éléonore, et je viens de la famille Perceval. Comment ça, vous ne nous connaissez pas? Vous manquez de culture, voyons! La famille Perceval est une ancienne famille française, très influente, qui a su conserver les traditions malgré la modernité qui nous envahit. Autant vous dire que chez nous, ça ne rigole pas!
Depuis ma naissance, le 20 juin 1992 dans une clinique privée parisienne (tenue par un membre de la famille), ma vie est réglée sur un métronome. Car oui, dans toute cette famille, je suis le deuxième élément le plus important, après l'actuelle chef de famille, ma grand-mère: je suis l'héritière n°1.
Du coup, j'ai hérité du nom traditionnel Lumière (qui est censé me donner la voie à suivre pour la famille, etc etc...) ainsi que d'un prénom que m'a donné ma grand-mère. A ma naissance, j'ai également récupéré un tas d'autres trucs embêtants: un fiancé, des tuteurs et surtout, une éducation au carré. Car comme je suis l'héritière, je dois "savoir me tenir en société comme une vraie demoiselle" (dixit ma grand-mère, encore une fois).
Bon, je vous passe les interminables leçons de danse, de savoir-vivre, de politesse, de... Rwaaargh! Rien que d'y penser, je m'énerve!

...
Ahem. Je disais.

J'ai eu une enfance plutôt tranquille, entre l'école privée (aussi tenue par la famille) et mes cours particuliers, jusqu'au jour où j'ai fait ma première révolution dans la famille: j'ai demandé à monter à cheval.
Car voyez-vous, nous on vient de la mer, on est des marins par tradition. Alors certes, presque plus personne aujourd'hui ne monte sur un bateau, mais en attendant, les disciplines de terre, c'était pas du tout prévu au programme!
J'ai eu de la chance, mes parents étaient un peu plus ouverts que la majorité des membres de mon heureuse famille, et ils m'ont accordé une heure d'équitation par semaine dans un club qui, pour une fois!, n'était pas tenu par ma famille.
Petit à petit, j'ai appris à monter, à dialoguer avec un cheval, l'importance du langage corporel et toutes ces petites choses qui font la magie des chevaux. Petit à petit, j'ai séché mes cours particuliers pour aller à l'écurie, aussi. Mes parents n'étaient pas très contents, mais ils n'ont (heureusement) jamais pensé à me supprimer les chevaux.
Et puis j'ai fait ma deuxième révolution: j'ai cherché à travailler! Voyez-vous, dans ma famille, nous sommes plutôt riches, et la chef de famille ne travaille pas. Alors que l'héritière se cherche un petit boulot, c'était inconcevable!
Mais après moult négociations avec ma chère grand-mère, j'ai réussi à obtenir, non pas de travailler, mais de faire des stages "pour voir le monde et les ouvriers afin de plus tard, mieux savoir les diriger". Bon, c'était pas le paradis, mais c'était quand même déjà un progrès!
Du coup, je suis partie, pendant deux ans après mon lycée, travailler dans divers endroits. Je passe sur les habituels stages en entreprise où j'ai servi le café, et je vais parler plutôt de mes stages dans le cheval, car vous l'aurez compris, c'est devenu ma passion!
J'ai commencé par faire trois mois dans un élevage de préservation des races bédouines, où je suis tombée amoureuse des arabes Sheykh Obeyd et d'un poulain (qui n'était pas SO, mais génialissime quand même), Bashshar. Il avait à peine quelques mois quand je l'ai rencontré, et ç'a été l'alchimie direct! On a passé trois mois ensemble, je m'en occupais tous les jours, le nourrissais matin/midi/soir, bref, le rêve!
Puis il a fallu que je parte, et j'ai fait d'autres stages, dans des écuries à l'étranger où j'ai appris l'importance du scotch et de bouts de ficelle et l'utilité du travail à pied pour un cheval qui est démusclé, puis dans des Haras Nationaux, où j'ai appris que si si! c'était possible d'être à trois pour pousser un balai dans le monde du cheval!

...
Mais je n'ai jamais dit ça, bien entendu, j'ai un profond respect pour les services publics français...

En rentrant chez moi, j'avais pris ma décision: ma grand-mère était en pleine forme, c'était pas demain la veille qu'elle me refilerait mon héritage empoisonné, et puis j'étais déjà bien suffisamment éduquée, donc je pouvais partir faire du cheval jusqu'au jour de sa mort.
Du coup, j'ai pris mes petites économies, j'ai acheté mon Bashou (à 10 000 €, couic le porte-monnaie!) et j'ai cherché l'endroit le plus lointain possible pour éviter tout membre de ma famille, et puis j'ai fugué!

C'est ainsi que je suis arrivée, armée de ma majorité, de mon poulinou et de l'argent réservé à l'héritière, à Equestrian Learning!



Tell us what you're.

Éléonore a un caractère à la fois enjoué et calme. Très souriante et souvent partante, même pour des projets loufoques, elle ajoute du dynamisme et de l'enthousiasme au groupe. Quand elle sort avec ses amis, elle ne ressemble pas du tout à l'héritière qu'elle est, se comportant comme une jeune femme normale, adorant le shopping et les potins entre filles.
C'est une amie attentive et disponible, toujours prête à donner des conseils, qui sont très souvent justes. Elle est très présente et compréhensive et devient naturellement la bonne amie de tout le monde.
Les seules personnes à la détester sont ses rivaux en amour. Car oui, s'il y a bien une chose qu'elle adore, c'est se faire draguer par des beaux mecs. Ses cheveux blonds, ses yeux bleus et son grand sourire en ont attiré plus d'un: ce n'est pas pour lui déplaire et elle en profite, quitte à se faire détester de certains et à se faire traiter de traînée (alors qu'elle n'a jamais poussé de relation plus loin qu'un verre en privé, à son grand dam...).
Une fois en société, Éléonore se métamorphose: de la jeune fille normale, on passe à la future chef d'une des familles les plus influentes de France, et ça se sent. Son sourire est toujours présent, mais transformé, on sent qu'elle se raidit et qu'elle fait attention à ses moindres gestes. Son éducation transperce, elle devient plus hautaine et méprisante: peu de personnes la connaissent sous cet aspect-là, qu'elle cache de son mieux.
Au côté des chevaux, elle se transforme en une enfant douce et innocente, comme si elle se mettait à ignorer tous les malheurs du monde. Elle oublie tout ce qu'elle avait en tête pour se consacrer uniquement au cheval qu'elle a devant elle. Tout d'un coup, le temps n'a plus d'importance, les retards s'accumulent et elle se retrouve souvent à ressortir d'une écurie le soir en ayant oublié tous ses cours de la journée...


SECTION COMPÉTITION

Chevaux.

► Bashshar: Box ~ Propriétaire
► Upsilon: Box ~ Confié
► Nom du cheval: [url=URL]Box[/url] ~ Propriétaire/Confié
Evolution

► Niveau I: Acquis
► Niveau II: En cous ~ commentaire
► Niveau III: Acquis/en cous/en attente ~ commentaire
► Niveau IV: Acquis/en cous/en attente ~ commentaire
► Niveau V: Acquis/en cous/en attente ~ commentaire


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Eléonore L. Perceval

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Aragorn et Perceval
» Eléonore Weber
» Perceval
» présentation de Perceval d'Argent(finit)
» "Une femme d'esprit est un diable en intrigue." [Eléonore - Emmanuelle]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Equestrian Learning :: L'Académie :: Bureau du directeur-